Event

Développement de la e-Gouvernement : La Côte d'Ivoire engage la rélexion

  • 07-12-2015
  • E-GOUV

Si la Côte d’Ivoire a déjà obtenu des avancées notables  en matière de vulgarisation de l’informatique et du numérique, il reste que l’administration, connaît un retard substantiel. Retard qu’il importe de combler, le plus rapidement, pour lui permettre d’une part de bénéficier pleinement des avantages du numérique et d’autre part de remplir son rôle de service public pour le bonheur des Ivoiriens. Dans cette optique, le Gouvernement de Côte d’Ivoire, sous l’égide du Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget et par l’entremise du Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, a initié depuis  quelques années plusieurs actions visant à améliorer la maturité numérique du pays à moyen et long termes. Au nombre de ces actions, figure en bonne place le projet de Gouvernance électronique (e-Gouv) qui a pour objets principaux, entre autre, d’accroitre l’efficacité de l’administration publique ivoirienne et améliorer sa relation avec les usagers des services publics. Le séminaire qui s’est ouvert ce lundi 07 décembre 2015 à l’auditorium de la Primature, au Plateau, entre justement dans ce cadre. Monsieur Richard KERBY, Conseiller inter-régional sur l’e-Gouvernement au sein du Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies, en charge de l’évaluation du développement de l’e-Gouvernement, notamment l’indice EGDI, dirige les travaux qui prendront fin le vendredi 11 décembre 2015. A l’ouverture de cette importante rencontre, Richard KERBY a présenté le développement de l’e-Gouvernement comme un enjeu stratégique pour l’administration ivoirienne. L’e-Gouvernement étant compris comme un ensemble d’outils TIC au service des besoins des administrations publiques, en vue d’assurer un meilleur service à la population. Lui succédant, le Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement, Bruno Nabagné KONE, a rappelé les actions posées par le gouvernement pour améliorer l’accès des Ivoiriens aux TIC. Toutefois, a souligné le collaborateur du Chef de l’Etat, «malgré un écosystème général en pleine transformation et une volonté politique incontestable, nous notons à regret, que très peu d’avancées ont été faites au plan de l’e-Gouvernance (…) quelques marches restent encore à gravir pour que notre pays tire encore plus de bénéfices du numérique». «L’une de ces marches, a-t-il explicité, consiste en l’harmonisation  des efforts de gouvernance de l’ensemble des Ministères et Institutions de la République, de façon à mieux les faire converger vers l’objectif commun d’amélioration sensible de la Maturité Numérique de notre pays». Qui ajoute qu’il s’agit, «plus prosaïquement, d’harmoniser la démarche des différents pans de notre Administration, d’accélérer la dématérialisation des services fournis et d’accroitre l’usage par notre Administration publique des TIC». «Le séminaire qui s’ouvre ce matin, s’inscrit en réalité résolument dans la perspective de la mise en œuvre de l’ambition du Président de la République, SE M.Alassane OUATTARA, de voir émerger en Côte d’Ivoire une société moderne, qui s’approprie pleinement les instruments de gouvernance qu’offrent les Technologies de l’Information et de la Communication», a indiqué le ministre Bruno Nabagné KONE. A l’en croire, l’ambition de la Côte d’Ivoire se doit d’être «sans limites (ou presque) en matière de gouvernance». «Nous proposons d’intégrer  à cette ambition, trois aspects, trois buts ultimes, trois cibles à viser à moyen et long termes. Il s’agit premièrement, de la mise en œuvre de l’identifiant unique, qui simplifiera le suivi administratif de chaque citoyen et de chaque personne vivant sur le territoire ivoirien, deuxièmement de l’objectif «Zéro papier», qui consistera à aller vers la dématérialisation de l’essentiel de nos processus de production et de fourniture de services aux populations et troisièmement de faire en sorte que l’Etat n’ait plus à exiger des citoyens des documents qu’il produit lui-même et qu’il est censé détenir (actes de naissance, certificats de nationalité, extraits de casier judiciaire, diplômes, etc…)», a détaillé le Ministre de la Poste et des TIC. Pour le Premier Ministre, Daniel Kablan DUNCAN, qui a souligné et encouragé les efforts de son collaborateur Bruno Nabagné KONE, en matière  de développement des TIC en Côte d’Ivoire, a salué l’organisation de cette session de réflexion. Qui permettra, a-t-il insisté, d’assurer un service de qualité aux usagers des administrations publiques. Durant cette semaine, Richard KERBY aura des entretiens bilatéraux avec les responsables métiers de différents ministères. Notamment :

- le Ministère d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité ;

- le Ministère d’Etat, Ministre de l`Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle ;

- le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l`Economie et des finances ;

- le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative ;

- le Ministère de l`Education Nationale et de l`Enseignement Technique ;

-le Ministère de l`Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ;

et le Ministère de la Santé et de la Lutte contre le SIDA.

Au sortir de ce séminaire, les participants seront outillés sur l’ensemble des enjeux liés à l’amélioration de la maturité numérique de la Côte d’Ivoire et plus précisément sur ceux liés au développement de l’e-Gouvernement. Ce séminaire se tient après une étude préparatoire diligentée par le cabinet Polyconseil sur la maturité numérique de notre pays. 

Actualité :