Event

Economie numérique dans l'espace CEDEAO: Les Ministres pour plus d'engagement des Etats

  • 21-07-2016
  • ECONOMIE

Le Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement, Bruno Nabagné KONE a participé à la 14ème réunion des ministres en charge des Télécommunications/TIC de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le 24 juin 2016, à Niamey, en République du Niger.

Organisée sous le haut patronage de son excellence Monsieur BRIGI Rafini, Chef de Gouvernement,  Premier Ministre de la République du Niger, cette rencontre a enregistré la présence de 13 Etats membres sur les 15 de la CEDEAO dont 7 ministres en charge des postes et des Télécommunications/Tic (Côte d’Ivoire, Niger, Burkina Faso, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Libéria). Plusieurs organisations internationales y ont également pris part à savoir l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), ICANN, AFRONETWORK/TATL, CITCC, GSMA. Elle a été l’occasion pour les Ministres d’évaluer les principaux documents soumis à leur appréciation par les experts en Technologies de l’information et de la communication (TIC,), réunis du 20 au 22 juin 2016. Ces experts ont entre autre fait des propositions visant à compléter les dispositions du règlement C/REG.06/06/12 portant conditions d’accès aux stations d’atterrissement de câbles sous-marins, en y ajoutant les conditions d’accès ouvert à la bande passante nationale et internationale sur les réseaux terrestres afin d’accéder aux stations d’atterrissement des câbles sous-marins au sein de l’espace CEDEAO.

Le nouveau projet de règlement a l’avantage de faciliter l’augmentation de la capacité de la bande passante nationale et internationale de chaque pays de l’espace CEDEAO, et de faciliter l’accès des pays sans littoral  aux câbles sous-marins.

Ainsi, au cours de la réunion des Ministres des TIC de la CEDEAO, plusieurs documents  ont été adoptés. Il s’agit :

-      du rapport de la réunion des experts;

-      du projet de Règlement portant conditions d’accès des pays sans littoral à la bande passante nationale et internationale disponibles sur les réseaux terrestres au sein de l’espace communautaire;

-      de la stratégie du secteur des TIC pour la période 2016-2020 de la CEDEAO ;

-      et du cadre politique régionale d’interconnexion transfrontalier de la CEDEAO pour la mise en œuvre de Points d’Echange Internet Régionaux qui vise notamment à la réduction du coût élevé des services de TIC au sein de la CEDEAO.

La réunion a en outre mis l’accent sur le fait que les Etats membres de la CEDEAO devraient engager plus de ressources financières pour le développement des infrastructures TIC, afin de permettre à un plus grand nombre de personnes d’avoir accès au service du numérique.

Actualité :