Event

Visite du chantier d’aménagement de la zone franche du VITIB de Grand-Bassam / Bruno Koné : « C’est un projet majeur qui va contribuer à l’émergence de la Côte d’Ivoire ».

  • 02-04-2017
  • ECONOMIE

Le Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, a visité, en compagnie du Vice-Président, Daniel Kablan Duncan, de la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Raymonde Goudou Coffie, le vendredi 31 mars 2017, le site de 180 ha, en cours d’aménagement, mis à la disposition du Village des Technologies de l’Information et de la Biotechnologie (VITIB) à Grand Bassam. Le Ministre Bruno Nabagné Koné, à cette occasion, a procédé aux poses des premières pierres et aux dévoilements de stèles d’une usine de fabrication de médicaments contre le diabète, le paludisme et les problèmes cardiaques, PHARMANOVA, d’un coût de 3 milliards de FCFA, qui créera 300 emplois directs,  et du premier bâtiment de 3000 m2 financé par Exim Bank de l’Inde, à hauteur de 12 milliards de F CFA (20 millions de dollars),  qui va permettre au VITIB d’héberger des entreprises TIC. Au terme de cette visite, le Ministre en charge de l’Economie Numérique a pu s’imprégner de l’état d’avancement des travaux de la zone franche. Il a noté avec satisfaction l’engouement des entreprises nationales et internationales pour cette zone et salué l’engagement de toutes les compétences nationales qui œuvrent à la réalisation de ce projet. Par ailleurs, le Ministre Bruno Koné a indiqué que c’est un projet majeur qui contribuera à l’émergence de la Côte d’Ivoire. Ce projet, a-t-il ajouté, permettra également la création de nombreux emplois dans le domaine pharmaceutique et dans celui des TIC.  Pour sa part, le Vice-Président, Daniel Kablan Duncan,  a souligné le caractère futuriste du plan d’aménagement de la zone franche mais aussi sa portée hautement sociale à travers notamment l’installation des toutes nouvelles entreprises. Ces travaux d’aménagement, financés par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) à hauteur de 13 Milliards de FCFA et de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) pour un montant de 5 Milliards de FCFA, prendront fin en décembre 2017.

 

Sercom ministère

Actualité :